Nous sommes le mardi 5 Mai 2020. Il est précisément15h37. Nous entrons dans la dernière semaine de confinement. Je me sens partiellement anesthésiée par cette quarantaine. Toute émotion a été balayée et avec elle, l'inspiration. 

Je ne vis rien, je n'ai rien a dire. j'attends. j'attends que ça passe. 

Non que j'ai vécu des moments désagréables, bien au contraire. La linéarité de cette vie a su apporter beaucoup de douceurs principalement familiales. Tout est calme

Surement un peu trop pour que cela ne mérite une chanson.

Cela m'a cependant permis de finir une chanson commencé il y a quelques mois . Co-ecrite avec Intricate Dialect (Detroit) et co composée avec AvddxcT, et mixé et masterisé par mon ami Nicolas Taite. La vidéo-gif est de ramataupia.

Cette chanson parle de ce qui n'est plus, comme ce monde d'avant dont nous ne voulions plus anyway.

Tous mes concerts sont annulés. ce n'est pas grave. je n'étais pas convaincue d'avoir encore ma place sur scène. 

Il va falloir, paraitrait il, tout réinventer, etre créatif

Ou bien lacher et voir ce qui se passe

j'ai toujours ramer pour avoir ce que je veux, sans pour autant l'obtenir

Je décide , malgré la conjecture, d'opter pour le deuxième choix

Je lache 

On verra bien

je vous embrasse

Nous sommes le 4 Mars.Il est précisément 16h28. 

Depuis 2 jours j'arrive enfin a recomposer.

La créativité est un muscle qu'il faut entrainer. Il s'était pour ma part atrophié depuis quelques temps. J'étais bien trop occupée a chasser la noirceur. Le bleu me nourrit. Le noir m'avale. je m'étais faite avalée et mes muscles artistiques ont fondu. 

Je retrouve un peu de vibration.

Je ne sais pas où je vais , mais je me tiens droite et je mets un pied devant l'autre car il parait que c'est la meilleure façon de marcher

Je marcherais jusqu'à mes concerts du printemps. Serez vous là?

Purée j'ai peur. Mais je marcherais jusqu'à la scène quand meme. et puis après une fois sur scène ce qui est bien c'est que tu n'as plus besoin de marcher, d'avancer. Tout au plus tu gigotes. tu déhanches. mais tu restes sur place. la musique avance pour toi et c'est salutaire. 

Et après. bah après n'est pas encore là alors je ne sais pas . je peindrais peut etre une nouvelle toile.

mais qu'importe le futur n'existe pas. et là je ne marche meme pas, mais je me tiens droite en quelques sorte puisque je suis à l'horizontale, allongée dans mon lit qui me sert de bureau. j'écoute Sade, elle me fait du bien comme un verre de lait chaud 

Je vous embrasse

P.S : retrouvez mes dates a l'onglet dates. c'est bien fait

Nous sommes le 24 décembre 2019 et ce texte marque le début d'une nouvelle ère pour moi.

A partir d'aujourd'hui tout ce-ceux qui pourrai-end entraver l'instantanéité de ma création et donc ma liberté sera éliminé de ma vie.

Je suis un peintre et la vie est ma toile.

Ma musique ne peut être contenue par des labels, des distributeurs , des managers, des programmateurs.

Ma musique est libre et elle doit etre délivrée sans attente.

Ce titre, Me is  your home porte l'incarnation de cette liberté.

Il n'est ni mixé ni masterisé car je m'en fiche au fond. 

Qu'il soit écouté par 5 ou par 100, cela aussi m'importe guère

Ce qui m'importe c'est que les 5 qui l'écoutent , l'écoutent vraiment. 

5 âmes touchées, quelle beauté!

J'écris ceci et je suis émue

Après tout cette liberté est ma plus grande oeuvre ( après ma fille bien sur)

Joyeux noel à qui lira ceci

Je vous embrasse